CBEN de Montpellier
Site de l'académie de Montpellier

Accueil > Bilan de compétences

Bilan de compétences

Dernier ajout : 10 octobre 2013.

PLUSIEURS ÉTAPES

Un entretien d’information,
suivi de trois phases bilan
après contractualisation et engagement volontaire du bénéficiaire :
préliminaire, d’investigation
et de conclusion :

  • définir et analyser les besoins et la demande du bénéficiaire
  • construire un parcours de bilan personnalisé
  • repérage des expériences personnelles et professionnelles 
  • analyse des intérêts, motivations, valeurs, priorités et choix de vie, qualités
  • analyse des compétences, des potentialités ainsi que leur transférabilité
  • exploration des possibilités d’évolution en interne et/ou en externe
  • émergence et validation d’un projet professionnel au regard de sa faisabilité
  • recherche éventuelle de formation
  • élaboration d’un plan d’action par étape
  • co-rédaction d’un document écrit de synthèse remis au bénéficiaire

Six mois après, le conseiller reprend contact avec le bénéficiaire lors d’un
entretien de suivi pour faire
le point sur l’avancement du projet et recentrer les démarches en cas de
difficultés dans la mise en œuvre.

POUR QUI ?

  • tout salarié (des agents d’exécution aux cadres) envisageant une mobilité professionnelle, une reconversion, une promotion 
  • toute entreprise désirant assurer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), optimiser les investissements en formation, associer le projet individuel d’un salarié au projet de l’entreprise
  • tout demandeur d’emploi à condition d’en avoir fait la demande au Pôle Emploi
  • tout individu à titre personnel

UNE DÉMARCHE
VOLONTAIRE...


... et active, accompagnée, en toute confidentialité,
par les conseillers des centres de bilan de l’Éducation nationale.

Un cadre règlementaire précis définit le bilan de compétences : pour les
salariés du secteur privé, c’est la loi 91-1405 du 31 décembre 1991 et celle du
4 mai 2004 ; pour les agents de l’État, c’est l’arrêté du 7 janvier 1997 et pour
les personnels de la fonction publique hospitalière, c’est le décret du
1er août 2003. Ces dispositions règlementaires, complétées par des accords de
branches ou d’entreprises, précisent différents points notamment la durée du
congé bilan, les modalités de demande de congé auprès de son employeur, la prise
en charge financière de la prestation, la rémunération pendant le congé bilan,
les principes déontologiques (volontariat, convention tripartite, propriété des
résultats du bilan…).

En général, le droit au bilan de compétences peut s’exercer dans le cadre du
congé bilan, du plan de formation ou du droit individuel à la formation.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 |